Vous recherchez une information concernant le COVID ?

Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans notre FAQ qui sera régulièrement complétée.

Consultez le thème qui vous intéresse !

 

 

 

Quelle est la conduite à tenir avec une personne qui a un test antigénique ou PCR positif ?

1. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS

2. 10 jours d’éviction professionnelle, auto-confinement à domicile, placé en arrêt maladie par la CPAM sans jour de carence. Pas de nouveau test à la fin des 10 jours, appeler l’officier santé via le CTA-CODIS le 10e jour pour valider la reprise professionnelle.

 

 

  

Quand parle-t-on de cas contact ?

1. Le cas contact ne porte pas de masque (chirurgical, FFP2 ou tissus catégorie 1 AFNOR)
ou bien la personne Covid + ne porte pas de masque (si l’un des deux porte un masque il n’y a pas contact)

ET

2. Les deux personnes sont en contact direct, en face à face, à moins de 2 mètres quelque soit la durée !! (conversation, repas, contact physique, accolade, etc.)
ou bien elles ont partagé un espace intérieur (bureau, salle de réunion, véhicule, salle de restauration, etc.) durant au moins 15 minutes ou 15 minutes en cumulé sur 24h.

Les points 1 et 2 doivent être réunies pour que l’on parle de cas contact.

 

Quelle est la conduite à tenir avec un cas contact ponctuel chez un SP vacciné (2 doses de vaccin depuis plus de 7 jours ou infection Covid + 1 dose de vaccin depuis plus de 7 jours) ?

1. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS
2. Test à J0 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
3. Maintien au service si test à J0 NEGATIF, avec port du masque chirurgical PERMANENT en tout lieu de la caserne en intérieur comme extérieur et dans les véhicules !! En dehors des heures de travail port du masque obligatoire dans l’espace public.
4. Test à J7 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
5. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS de chaque résultat de test.

 

Quelle est la conduite à tenir avec un cas contact ponctuel chez un SP non vacciné (pas de vaccin ou 1 seule dose de vaccin ou 2 doses de vaccin depuis moins de 7 jours) ?

1. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS
2. Test à J0 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
3. Éviction durant 7 jours, auto-confinement à domicile
4. Test à J7 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
5. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS de chaque résultat de test, et valider la reprise avec lui.

 

Quelle est la conduite à tenir avec un cas contact intra-familial (par opposition à un contact ponctuel) chez un SP ?

1. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS
2. Test à J0 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
3. Éviction avec auto-confinement à domicile si non vacciné ou bien maintien au service si vacciné et test à J0 NEGATIF, avec port du masque permanent en tout lieu du CIS.
4. Test à J17 (antigénique en pharmacie ou PCR au laboratoire)
5. Informer l’officier santé via le CTA-CODIS de chaque résultat de test, et valider la reprise avec lui s’il y a eu éviction.

 

 

Que faire si j’ai un test COVID+ entre 1 et 15 jours inclus après le premier vaccin Covid ?

1. Faire une seconde dose de vaccin entre 2 mois et 6 mois après la date du test Covid+, pour avoir mon pass sanitaire validé

 

Que faire si j’ai un test COVID+ plus de 15 jours après le premier vaccin Covid ?

1. Sur présentation du test PCR +, mon schéma vaccinal sera déclaré complet par le médecin et j’aurai mon pass sanitaire validé sans faire de seconde injection

 

Qu’est ce qu’un “certificat de rétablissement” ?

Si vous avez eu la Covid, confirmée par une PCR +, 10 jours après la date du test et durant 6 mois, ce test vous servira de “pass sanitaire”. Cependant, il vous faudra faire un rappel de vaccin Covid (possible entre le 2e mois et au plus tard le 6e mois) pour valider complétement vos obligations vaccinales. Durant ces 6 mois, vous n’êtes pas soumis aux tests de dépistage en caserne.

 

Le pass sanitaire est-il obligatoire pour les JSP ?

 Le pass sanitaire (test négatif ou vaccination complète) est demandé pour les activités de JSP en caserne.

 

 

■ Quelles sont les contre-indications définitives à la vaccination qui dispensent de la présentation du pass sanitaire et de la vaccination obligatoire dans certaines professions ?

1. Antécédent d’allergie documentée (avis allergologue) à un des composants du vaccin en particulier polyéthylène-glycols (PEG) et par risque d’allergie croisée aux polysorbates

2. Réaction anaphylactique (avis allergologue) au moins de grade 2 (associant hypotension, tachycardie, sueurs et nausées) à une première injection du vaccin Covid

3. Épisodes de syndrome de fuite capillaire documentée par un spécialiste (contre-indication pour les vaccins Janssen et Astrazeneca)

4. Syndrome inflammatoire multi systémique chez les enfants (PIMS) post-Covid-19, documenté par un spécialiste

5. Phénomène thrombotique documenté après une 1ère injection du vaccin Astrazénéca

6. Une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d’un effet indésirable d’intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré…)

 

■ Quelles sont les contre-indications temporaires à la vaccination qui dispensent de la présentation du pass sanitaire et de la vaccination obligatoire dans certaines professions ?

1. Traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2

2. Myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives

3. Les femmes enceintes peuvent désormais se faire vacciner dès le 1e trimestre de leur grossesse. Toutefois, l’obligation vaccinale ne peut être exigée qu’a partir du 2e trimestre (pas d’obligation au 1e trimestre)

 

Comment puis-je attester d’une contre-indication ?

Si cela est médicalement justifié, vous devez faire établir un certificat médical sur le formulaire spécifique (Cerfa n° 16183*01) attestant d’un des cas de contre-indication médicale sus-cités. Ce formulaire est disponible sur l’espace AMELI PRO de votre médecin. 

Le volet n°1 du formulaire sera ensuite transmis par le patient au service médical de sa caisse d’assurance maladie de rattachement pour obtenir un pass sanitaire. Pour les personnes soumises à l’obligation de vaccination, ce certificat de contre-indication vaccinale peut être contrôlé par le médecin-conseil de la caisse. Ce contrôle prend en compte les antécédents médicaux du patient, l’évolution de sa situation médicale et le motif de contre-indication au regard des recommandations formulées par les autorités sanitaires.

Le volet n°2 est destiné au patient. S’il est soumis à l’obligation vaccinale, il fournira une copie de ce volet à son employeur.

À noter que si vous aviez déjà fourni un certificat médical sur un autre support que le formulaire spécifique, il ne pourra être traité que s’il contient lensemble des informations requises. Le cas échéant, il sera retourné au patient et vous serez invité à utiliser le formulaire dédié.

 

 

 

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram